La coloration végétale (épisode 2)

Aujourd’hui je vous parle des poudres et hennés colorants pour cheveux brun foncé que j’ai découverts chez Aroma Zone.

Tout d’abord le brou de noix, j’ai vu que c’est un des composants du henné châtain foncé qui n’existe plus  chez Aroma Zone, et j’ai voulu le tester. On peut l’utiliser seul ou en combinaison avec un henné.
Cette poudre est faite à partir de l’enveloppe de coque de noix, et je l’ai utilisée seule avec de l’eau chaude. J’ai laissé poser 2 heures, et j’ai beaucoup aimé le résultat, ça donne de beaux reflets bruns, un peu plus clair que ma couleur naturelle.
J’ai aussi découvert le Katam, c’est fait à partir de feuille de buis et ça donne de très jolis reflets chocolat. Je l’ai utilisé avec du henné classique et également avec du henné noir, ce qui a donné un très joli chocolat.

Quand la couleur des hennés dégorge, les reflets auburn sont plus visibles, et j’ai voulu voir ce que donnait le henné noir. C’est un mélange de plusieurs plantes et hennés : des feuilles d’Indigo, du henné naturel, du thé, de l’alma, de l’acacia à cachou, des fleurs d’hibiscus et des graines de café.
Au début, je l’ai utilisé seul, sans autre plante et j’ai trouvé le résultat trop foncé. La fois suivante, j’ai rajouté de la poudre de katam au mélange.

Chaque fois que j’ai utilisé ce henné, j’avais la migraine et la nausée, au début je ne savais pas pourquoi. En faisant des recherches, j’ai découvert que c’était l’indigo qui provoquait cela, à cause de son odeur forte et pas très agréable.
J’ai lu aussi qu’en ajoutant une huile essentielle ça camoufle l’odeur et évite donc les petits désagréments cités plus haut. Pour ma part, j’ai utilisé l’huile essentielle de sauge sclarée et ça a parfaitement fonctionné.
D’habitude j’utilise du henné du Maroc qui est très parfumé et agréable à utiliser mais il ne m’en restait plus.
On me l’apporte du Maroc sous forme de feuilles séchées, ensuite je le mouds et le tamise moi-même. Pour le remplacer, j’ai opté pour le henné d’Egypte.

Je trouve la qualité un peu inférieure par rapport à celui du Maroc, il n’est pas très odorant. Mais il reste convenable, il donne des reflets acajou comme un henné classique.
Pour les poudres colorantes, lisez bien le mode d’utilisation sur l’emballage, chez Aroma Zone, ils conseillent de faire un test sur le creux du coude pour voir s’il n’y a pas d’allergie.
Si vous voulez en savoir plus sur la coloration végétale, je vous conseille la lecture du dossier thématique colorations végétales capillaires sur Aroma ZONE

Tout y est très bien expliqué sur tous les hennés et plantes, ainsi que des photos avant/ après colorations.

Je vous propose également la lecture du livre la coloration végétale de Bénédicte Boisdron et Véronique Montel, Edition Vigot.
Il est vendu sur le site d’Aroma zone.

la Coloration végétale beautyandclic

4 thoughts on “La coloration végétale (épisode 2)

  1. bonsoir,

    Pour mes cheveux je n’utilise que la coloration végétale, parce que naturelle pas de produits chimiques pas de risques d’allergies ou d’irritation du cuir chevelu. J’ai toujours coloré en roux mais grâce à ton article je vais exploré les colorations noirs et chocolat dont j’ignorais l’existence.

    Mille merci pour tes conseils

    Je te souhaite une bonne continuation et beaucoup de succès

    Nora

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 1 =